Le jour ou j’ai découvert BaByCenter

J’ai été arrêtée à 4 mois de grossesse. Les premiers jours passés à la maison étaient plutôt chouettes, je pouvais enfin nettoyer derrière la commode, passer un coup d’aspi sous le canapé et regarder Desperate housewives sans regarder ma montre. Oui mais voilà, une fois tout le ménage terminé, les livres classés par ordre alphabétique, et toutes les chemises de Chéri repassées, j’ai commencé à me tourner les pouces….

Et c’est là que j’ai découvert BaByCenter.

Je navigue un peu sur ce site, et je découvre qu’il y a tout un tas d’articles, classés par catégories:  » envie de bébé », « grossesse »,  » nourrisson », « enfant »… et  il y a aussi un forum.

Tu t’inscris à un club de naissance. Tu donne ta DPA ( date prévue d’accouchement), et tu te retrouves au sein d’un forum rempli de mamans qui doivent accoucher en même temps que toi, à quelques jours prêts! Et là tu comprends une chose, que tu es loin d’être la seule nana enceinte, à être seule chez elle pendant que Chéri travail, et que tu n’es pas la seule à avoir des questions tellement bêtes que tu n’oses pas les poser à ton Gynéco. J’apprend tout doucement à reconnaître certaines filles qui y discutent. Certaines ont l’air sincères et sympathiques, d’autres ne savent pas aligner 2 mots sans faire de fautes… évidement, il faut de tout sur un forum, il y a même une sacrée histoire à un moment, d’une fille qui dit avoir accouché, mais qui se révèle être une gamine de 13 ans qui n’a jamais eu d’enfant… l’affaire rosalie :)

Et puis parmi tout cet amas d’information, je vois qu’une rencontre entre mamans d’IDF se profile, hop je m’incruste, je me présente, et je dis que j’aimerai beaucoup y participer. Et me voila à porte de la chapelle, à attendre une maman que je n’ai jamais vu, pour l’enmener au restaurant ou 7 autres nous attendent! Je recherche une nana avec un gros bidon, je la vois, je klaxonne un coup, elle vient, ne sais pas trop si elle peut me faire confiance, puis monte dans ma voiture et nous faisons connaissance… nous nous perdons un peu, évidement ça rapproche!

Arrivées au resto, nous voilà 9 futures mamans, toutes enceintes du même mois, avec nos gros bidons! Nous avons bien rigolé, le feeling est très bien passé avec toutes, même si j’ai plus discuté avec certaines.

En partant de là-bas, je me demande si je reverrai un jour ces filles, nous habitons toutes un peu loin…. Et puis, plus les jours passent, plus nous nous rapprochons, nous discutons toutes les 9 sur un fil de discussion what’sapp, nous partageons alors nos angoisses, nos craintes, nos beaux moments ou bébé bouge ou à le hocquet dans nos bidons! Nous partageons nos plats diet, et nous montrons les chambres de nos bébés terminées en photos. Et puis la première accouche, nous suivons de près tout son accouchement. A mon tout 3 jours plus tard!! Et une autre accouche 2h après moi… et s’en suit le bal des accouchements, 1 césarienne, 2 forceps, 2 ventouses, épisio pour presque toutes….  Quelle joie de partager ces moments là avec des filles qui vivent la même chose que moi!

 

La suite logique, nous discutons du nombre de tétés, des heures de dodo,  » il a un petit bouton la, je dois m’affoler? »  » vous prenez quoi pour nettoyer bébé? ». Grâce à elle ,j’ai entre autre appris qu’une tisane de graines de fenouil faisait passer les coliques, j’ai été aussi convaincue de l’utilité d’une écharpe de portage….

a

An’importe quelle heure du jour et de la nuit il y a quelqu’un avec qui discuter. Ca fait du bien, on ne se sent pas seules. On partage quelque chose d’unique, que j’aurai pu partagé avec personne d’autre. Très vite, une fois que la dernière à avoir accouché se sent d’attaque, nous nous revoyons, avec nos bébés cette fois-ci. Nos 9 bébés, c’est beau!

Et puis, récemment, nous décidons de sortir SANS les bébés, un repas chez l’une, un verre dans un bar et quelques pas de danse sur une piste, et nous voilà heureuses, comblées à nous dire que heureusement qu’elles sont là ces filles, on se fait du bien, on est proches. Nous décidons même de faire une ronde des cadeaux pour noël, nous fêtons les anniversaires des unes et des autres…

Bientôt, toutes auront reprit le travail, une a déménagé en Normandie, nous serons moins présentes… mais j’espère de tout cœur que nous resterons en contact. Pour ça nous avons décidé de faire une « fête de nous et nos bébés » le 29 juin ( date à laquelle nous nous somme rencontrées!), nous nous célébrerons, nous les mamans qui déchirent, et tous les ans nous nous verrons à cette date, on se l’est promis!

 

En  tout cas, je voulais dire merci BBC, ce site m’a permis de rencontrer des nanas supers, et vraiment, c’est important de lutter contre l’isolement quand nous sommes jeunes mamans, quand Chéri travail et que nous devons être debout toutes les 3h, jours et nuits, c’est vraiment pas facile, et être entouré est très important.

 

Merci Indiana & Celia, Gladis & Jadhen, Charlotte & Hugo, Anne-Gaelle & Noah, Amira & Adam, Wafaa & Ilyana, Nedra & Ilian, Sabrina & Naelle

 

UNe belle rencontre de ma vie.

 

 

Mon p’tit Homme a 3 mois

3 mois d’amour pur

3 mois que ça y est tu nous fais des grands sourires

3 mois que tu fais des nuits encore plus grosses que les miennes ( 20h30-9h)

3 mois que ta grand-mère est folle de toi et ne me regarde même plus quand elle vient nous voir :)

3 mois qu’avec Papa, on s’aime toujours plus

3 mois qu’on est fiers de toi

3 mois que tu remplis notre maison d’amour, Paul-Eden, je t’aime

suivi de grossesse: Gynéco ou Sage-Femme?

Je voulais vous faire partager mon suivi de grossesse, qui a été assez nul pour tout avouer.

le 21 décembre 2013, j’apprend que je suis enceinte, seule ( enfin avec Chéri), donc seulS dans les toilette. Le test est positif, ok, et ensuite??

je prend RDV avec mon médecin traitant qui me demande d’aller faire un prise de sang pour confirmer la grossesse. Et là, mon médecin m’indique le nom d’un gynécologue à consulter. Evidemment, moi qui n’y connaissais rien, qui ne savait même pas vraiment quel était le rôle de chaque corps de métier, j’appel ce Gynécologue en question.  Je compris bien plus tard qu’il s’agit là de business entre collègues, c’était libre à moi de choisir par qui me faire suivre, mais ne sachant pas trop qui appeler, alors je suis allée chez ce celui-ci.

1er RDV, l’échographie se passe dans le même cabinet, mais est faite par un échographe. S’en suit le RDV gynéco. Un homme qui présente bien, la quarantaine je dirais, mais qui ne montre AUCUN intérêt pour moi. Je suis en train de vivre la plus belle chose de ma vie, et le mec me montre que c’est  » banal » pour lui. La consultation dur 10 minutes à tout casser. Bien évidement, à la fin, il n’oublie pas de me demander 90 euros pour la consultation ( en plus des 160 pour l’échographe). Il me met une pression folle pour que je m’inscrive dans LA maternité ou il travaille, maternité privée et catholique de surcroît. pas le choix.

Les mois passent, et il me fait de plus en plus sentir que c’est du business, moi il s’en fou, mon bébé, il s’en fou aussi. Il ne m’a jamais pesé, c’est moi qui lui en ai parlé pour lui dire que je trouvais que j’avais prit un peu trop de poids, sa réponse?  » et bien faites attention à ce que vous mangez, je vous donne le numéro d’une collègue diététicienne ». Encore du business!

Le test du diabète, il ne me l’a jamais fait non plus. soit disant je ne suis pas à risque. Résultat, à 8 mois de grossesse, j’arrive chez lui avec 18 de tension, il s’affole, me demande d’aller à la maternité, me parle de pré-éclampsie, et me demande de vite aller faire le test du diabète. quel professionnalisme!

J’oublie aussi de vous parler de ca:

lui- » vous avez des questions? »

moi- » oui, je peux aller nager? la pigmentation de ma peau a changé, c’est normal? les sensations de décharge électrique, c’est normal?  »

lui- » oui bon rien de grave quoi, juste des petits maux de la grossesse…. »

Je décide de tenter le tout pour le tout, j’appelle une autre maternité, pour savoir si ils ont de la place, évidemment non.

Me voilà condamné à accoucher avec l’aide de cet homme.

Le jour-J, monsieur arrive comme une fleur juste quand je suis sur le point d’accoucher, il pose mon p’tit Homme sur moi, fait ses petites affaires sous mon nombril, et s’en va.

Ce n’est que le lendemain que je le reverrai, pour avoir droit à un petit « félicitations! ». Et bim, 25000 euros l’accouchement et mon séjour à la maternité.

Ma conclusion,  c’est que ce n’est pas en payant cher que nous avons forcement un meilleur service. En effet, au delà du fait que mon gynéco ne soit pas à la hauteur de son prix, la maternité ne l’était pas non plus!  Je ne sais pas si c’est le fait de ne pas avoir voulu allaiter mon bébé, mais personne n’est venu me rendre visite dans ma chambre. Je suis restée 4 jours seule, ils venaient juste 1 fois par jour pour me prendre ma tension et ma température, ainsi que celle de p’tit homme.

Leçon pour la prochaine grossesse: je pense que je choisirai le suivi par une sage-femme, car mine de rien, la grossesse est une grande aventure, et une affaire de femme.

Que peut bien comprendre un homme quand vous lui dites  » je ne sais pas si c’est des contractions, mais ça me fait comme des douleurs de règles? »

Je voudrais une sage-femme à l’écoute, qui comprend ce que je vis, qui me montre de l’intérêt, car c’est une aventure humaine avant tout, et là, je n’ai vu que le côté puant du fric!

Ce qui m’ennuie le plus, c’est que cet homme est pour moi aujourd’hui un « Dieu » car il a mis au monde mon bébé, et il restera donc gravé dans ma mémoire.

Pour le suivi post accouchement, et pour la rééducation, je me fais suivre par une sage-femme, et là est toute la différence!

et vous? sage-femme ou gynécologue?

 

Mon p’tit Homme a 2 mois

2 mois d’amour pur

2 mois que tu dors de mieux en mieux

2 mois que je dors de mieux en mieux aussi

2 mois que j’ai peur de tout

2 mois que tu émerveilles mes journées

2 mois qu’avec Chéri on n’en revient toujours pas, ce bébé là, il est à nous

2 mois que je découvre tes jolis yeux bleus qui s’éclaircissent de plus en plus on croise les doigts

2 mois que tu me combles de bonheur, Paul-Eden, je t’aime

Nostalgie de la grossesse

Nostalgie quand tu nous tiens….

Je n’ai même pas encore perdu les kilos de ma grossesse, que déjà, celle-ci me manque.

Je ne pensais vraiment pas dire ça un jour… Moi qui me sentais forte et dépourvue de sentiments « gaga » face à la grossesse, moi qui trouvais juste que l’accouchement c’était quelque chose d’animal, moi qui comparait l’allaitement à une vache….

Comme quoi, il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis dira-t-on!

 

Maintenant que p’tit homme est bien là, et maintenant que je suis « un peu » descendue de mon nuage suite à l’accouchement, me voilà à regretter ma grossesse, et surtout à regretter mon comportement vis-à-vis de celle-ci.

 

Je trouve, avec le recul, que j’ai été égoïste, je me suis concentrée sur moi, sans penser à p’tit homme qui poussait dans mon ventre. Malgré qu’il soit un bébé archi méga désiré, je n’arrivais pas à me l’imaginer, à concrétiser le fait qu’un bébé qui était au fond de mon bidon.

Je me suis beaucoup plaint, sur le fait d’avoir prit 22kg, sur le fait d’avoir du mal à marcher, sur le fait de ne pas pouvoir fumer une petite cigarette de temps en temps ni même boire l’apéro avec mes amis, sur le fait de ne plus pouvoir faire de voiture,sur  le fait de devoir aller au labo faire une PDS tous les mois, d’aller chez le Gynéco à la même fréquence… Le Gynéco, parlons-en, j’ai pas aimé mon suivi…

Et bébé dans tout ça? Maintenant qu’il est là, qu’il est concret et « palpable », je m’en veux. Je m’en veux de ne pas avoir pensé plus a lui, de ne pas avoir simplement été heureuse de le porter en moi, de ne pas m’être rendue compte de la magie que c’était, car sur le coup, par +39° en été, je pensais plus au fait de ne pas pouvoir marcher et me lever, ni même pouvoir enfiler une chaussure avec mes pieds tout gonflés.

Je ne suis pas pour l’allaitement, ni contre  d’ailleurs, simplement que ça ne m’attirait pas. Encore une fois, j’ai pensé à moi. Ca ne m’attire pas toujours plus aujourd’hui, mais maintenant que bébé est là, je me dis qu’effectivement, ça aurait été une bonne chose pour lui.

Enfin bon, rien ne sert de vivre avec ces regrets, simplement, tout ça me fait prendrez conscience d’une chose:

 

– P’tit Homme m’a fait devenir Femme. Il m’a fait grandir –

Et ma grossesse maintenant terminée, j’ai hâte de vivre la prochaine, avec toutes ces craintes et ces angoisses égoïstes en moins, car j’aurai pour moi le fait d’avoir déjà vécu cette expérience.

 

A toutes les futures mamans enceintes qui me lisent, profitez. Profitez de sentir bébé bouger en vous, de ce lien unique que vous vivez avec votre progéniture.

 

Je promet que pour ma prochaine grossesse, j’irai faire du yoga prénatal, j’irai à la piscine, j’irai marcher, je parlerai à mon ventre… et je ferais tout ce que je n’ai pas fait à celle-ci juste parce que je trouvais ça « gaga ». Je promet aussi de me faire suivre par une Sage-femme et non pas un Gynécologue, imbu de lui-même sans oublier de me faire payer 2500 euros d’avoir mit au monde mon enfant.

 

Merci à mon p’tit homme de m’avoir changé. Je t’aime

Mon p’tit Homme a 1mois

1 mois d’amour pur

1 mois que tu dors beaucoup

1 mois que je passe des heures à te regarder

1 mois que je me lève toutes les nuits, épuisée mais avec un grand sourire

1 mois qu’avec Chéri, nous avons franchi un grand cap

1 mois de biberons à laver, j’ai l’impression de faire que ça de mes journées

1 mois de famille, ou on se ressource tous ensemble autour de toi, car tu nous fais du bien

1 mois que je t’aime, Paul-Eden, mon p’tit Homme qui a changé ma vie

Je suis née Maman ce jour

21 DECEMBRE 2013: test positif. P’tit pois c’est installé dans mon ventre pour les 9 prochains mois.

 

A partir de là, tout bascule, mais du bon côté. Moi, moi, nous, NOUS allons avoir un bébé. Ça n’est pas monté jusqu’à ma petite tête encore, je ne me rend pas bien compte qui oui, un p’tit pois, un mini nous va voir le jour! Tout cet amour que nous avons l’un pour l’autre, se concrétise. Un bébé!

Je décide rapidement de stopper mon boulot, qui est très fatiguant ( j’oublie volontairement de parler des nausées et autres désagréments de la grossesse, on s’en fiche, c’est pas le sujet! )

Je vis la grossesse pleinement ( encore une fois, on ne parle pas des hémorroïdes, des douleurs ligamentaires et autres RDV désagréables chez le gynéco, à quoi bon!) , d’abord, avant de le sentir bouger, je ne me rendais pas bien compte. Je vois bien que mon corps change, mais tout ça me semble à la fois tellement irréel, et tellement loin que ça reste dans mon « imagination ».

Et puis un beau jour d’Avril, p’tit pois décide de toquer à la parois.  A ce moment là je comprend, je vais devenir une maman, la maman d’un bébé, d’un enfant qui plus tard se servira de moi comme exemple et modèle. Il va certainement m’idéaliser comme  j’ai idéalisé ma mère. Un élan d’amour me tombe dessus, je l’aime. Je vais donner tout ce que j’ai au plus profond de moi à ce petit être qui est en moi, et qui un jour sera dans mes bras.

Ma grossesse se déroule confortablement, jusqu’au 7e mois, où vraiment, je n’en peux plus. J’ai pris 25 kilos, je me roule par terre, je ne vois plus mes pieds, je marche à peine.  » sauvez willy ».

 

26 JUILLET 2014: Me voilà partie pour faire mon grand devoir de femme, mettre mon bébé au monde. Beaucoup d’appréhension mais tellement impatiente….  12 h d’attente, 1 péridurale, 4 poussées, et mon monde change à jamais.

 

IL EST LA

 

mon p’tit homme, p’tit pois il y a encore quelques mois, tout chaud et tout « visqueux », il est là. Sur moi. C’est une explosion d’amour, une joie incommensurable, inexplicable, nous étions 2, et nous voilà 3. Tout l’amour que j’ai pour Cheri est en ce petit être.

Je vis là la concertation de ma vie. Je ne pensais pas avoir un « vide » en moi, et maintenant que p’tit homme est là, si. Je sais que c’était lui qui me manquait pour être Moi.  Me voilà femme, me voilà maman. A mon tour de veiller sur quelqu’un, comme ma mère l’a fait pour moi. A mon tour de pouponner, et de chérir ce concentré de bonheur qui se trouve au creux des bras de Chéri. Nous sommes une famille, à jamais je serais liée à Chéri, pour l’infini nous seront connectés. Je les observe, et je suis juste HEUREUSE.

 

Nous voilà partis pour une nouvelle aventure à 3, grandes découvertes et petits tracas, joies la maternité.

MERCI LA VIE, MERCI L’AMOUR

 

 

Bien le bonjour à vous, cher lecteur!

Je suis une jeune maman Lyonnaise, expatriée à Paris. J’ai eu la joie de donner naissance à ce petit être qui rempli mon cœur de bonheur.

Aujourd’hui, ma nouvelle vie de maman qui m’épanouie pleinement, m’a ouvert au monde, et m’ a permis de le voir différemment. Et c’est avec ce nouveau regard que je souhaite m’exprimer et vous faire partager cette transformation, ce renouveau que ptit’homme a engendré en moi le jour ou il a poussé son premier cri.

Bonne visite à tous!

Weekenddescousins |
Ibni |
Baptême Flavie, Kenzo, Mila... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Notremaisonanesles02400
| Maman un jour, maman toujours!
| Pticitron